cheveux longs, idées et mémoire courtes

Publié le par Pingouin


                                       ----------------------------------------------------------------------------------------

                                                           Il a déclaré :

 "  Les seuls intérêts de la dette publique atteignent des montants astronomiques, tellement astronomiques que je les ai oubliés.
Est-ce que nous sommes obligés de subir et de financer les incompétences de ceux qui nous dirigent ? Ma réponse est non.
S'il réforme l'impôt sur la fortune et les droits de succession, comme il me l'a souvent répété, eh bien, je reviendrai en France."

                                                        Ce qu'il a oublié :

C'est que la dette publique a commencé à prendre des proportions abyssales , sous le Gouvernement Balladur , dont le ministre du Budget  était un certain NICOLAS SARKOZY !  A son départ , la France connaissait le plus fort deficit de la Vème République !

          

  Tentons de raffraichir la mémoire à notre Johnny National
                ( pour peu que celà soit possible )

Le budget - 1993/1994 - « Bilan Calamiteux pour un premier jouet »

Nicolas Sarkozy a été ministre du budget, porte-parole du gouvernement et de la communication en même temps. La découpe se fait comme ceci :

Mars 1993 - janvier 1995, Ministre du budget, Porte-parole du gouvernement, puis chargé, à titre provisoire, d?exercer les fonctions du ministre de la communication (gouvernement Balladur).

Janvier - mai 1995, Ministre du budget, chargé d?exercer les fonctions du ministre de la communication (gouvernement Balladur)

Le budget : « Mon premier jouet... »

L?ex-ministre de l?Intérieur doit en effet une bonne part de sa place en politique à son passage au ministère du Budget, dans le gouvernement d?Edouard Balladur, de 1993 à 1995. A l?époque placé sous la férule - légère - d?Edmond Alphandéry, ministre centriste de l?Economie, il avait laissé un souvenir plus que mitigé. Quand Nicolas Sarkozy prit les rênes du ministère du Budget en avril 1993, il n?avait « pas la moindre idée de la manière dont fonctionnait Bercy, ni même de ce qu?était le budget de l?Etat », confie un de ses proches de l?époque. Mais ce poste de grand argentier de l?Etat, le jeune maire de Neuilly le voulait plus que tout autre : le Budget, c?est la meilleure école pour qui veut se bâtir une stature nationale. C?est là qu?on apprivoise les arcanes de l?Etat. Mais, très vite, les mauvaises nouvelles s?accumulent et le verdict est sans appel : la France connaît sa pire récession depuis la Libération. La croissance, estimée quelques mois plus tôt à 2,5 % du PIB, est en fait sévèrement négative (- 1,3 %), le déficit public (48 milliards d?euros) est deux fois supérieur à celui attendu et la dette s?envole à 375 milliards...

Toujours les mêmes recettes : « D?abord on dit que l?on va faire plaisir à tout le monde... »

Nicolas Sarkozy se lance alors dans une politique mixte, de l?offre et de la demande, pour redonner du souffle à l?appareil productif tout en soutenant la consommation, totalement asphyxiée. Une politique de la demande De l?allégement des charges sur les bas salaires des entreprises à la suppression de décalage de remboursement de la TVA, en passant par une réforme fiscale, le relèvement de la contribution sociale généralisée (CSG) et la « balladurette » (prime de mise à la casse des véhicules anciens) ou d?une prime de rentrée scolaire pour les familles dans le besoin, tout le monde y trouve peu ou prou son compte. A l?été 1994, Nicolas Sarkozy semble avoir gagné son pari. La confiance revient, la croissance flirte de nouveau avec les 2 %, le chômage se stabilise à 11,2 % de la population active et le déficit budgétaire est en recul de 4 milliards d?euros. « Les voies du redressement sont tracées et les Français n?ont aucune raison d?être inquiets pour l?avenir », affirme le ministre du Budget, sûr de lui, en plein mois d?août.

Résultat : en 1995, le déficit budgétaire avait augmenté de 500 millions d?euros, la Sécurité sociale avait replongé dans le rouge, et la dette publique, augmenté d?un tiers, à près de 500 milliards d?euros. Soit une aggravation en valeur, inégalée depuis, de 32 % en deux ans.

Toujours les mêmes effets : « J?m?en fous, quelqu?un d?autre nettoiera derrière moi ... »

A son départ, le budget de l?Etat affichait le plus fort déficit de la Vème République. Héritant du bébé, en 1995, Alain Juppé avait jugé le bilan « calamiteux ». Et avait dû corriger le tir par une médecine de cheval en augmentant les prélèvements obligatoires de 17 milliards d?euros. L?erreur de Nicolas Sarkozy est d?avoir financé sa politique pendant deux ans par de l?endettement, et de ne pas avoir commencé à tailler dans les dépenses, comme il s?y était engagé. Les 16 milliards d?euros de recettes de privatisations ont servi à payer les dépenses courantes et non, comme c?était la règle, à résorber la dette.



                                                                      E TORPEDO


                                                    SARKOZY NEWS

 
Espérons que Johnny ne reviendra pas en France , uniquement que pour profiter des services publics et infrastructures français ! ..

                                ---------------------------------


                        Qu'est ce qu'il vient encore foutre en politique ?

                                    CET EX TAULARD

Pourquoi, on ne me demande pas mon avis, à moi, citoyen modéle , qui n'ait jamais tenté de soudoyer personne , qui ait mon casier judiciaire vierge ?  ..     INCORRIGIBLES ... ces médias ! qui font la pluie et le beau temps !

ceci dit Sarkozy n'a décidément  pas de bol avec ses supporters !

                                     ----------------------------

                               Les Grandes Gueules de RMC info

Ils ont lu mon commentaire à l'antenne .. Enfin, l  la première partie , concernant  la " Bachelot " ! ...        rativoisée  , quand elle en a pris connaissance  !

  • le pingouin a posté :  jeudi 21 décembre 2006 - 13:35   sur le blog des GG .

    Bachelot :

    Elle trouve çà bien, que Villepin soit enfermé dans le bureau d'un juge !!!

    On verra au final, qui sera enfermé , derrière les barreaux !..

    jusque maintenant, c'est celui qui dévoile l'affaire , Denis Robert , qui est mis en examen ..

    Et vous êtes des journalistes... la première chose que vous auriez du lui rappeler , c'est celà, en qualité de journalistes vous même..

    si vous vous considérez comme de vrais journalistes, évidemment ...

    votre silence c'est un début de réponse .. lol !

    Risible !

    quand aux GG , on voit encore la participation aujourd"hui

    Le publicitaire qui se plaint des facteurs . lol !
    le chef d'entreprise
    l'anti communiste primaire claire
    et Maillot imposé sur l'ISF ...

    manquait la Sophie nationale !

    Quand ferez vous participer comme noyau dur , un représentant de la France d'en bas..?

    Heuseusement qu'on vous connait ... et que l'on a l'habitude de vous entendre .

    Mais, je me mets à la place d'un nouveau qui arrive ..

    Il doit être interloqué par les aneries de salon bobo, que vous déversez parfois . LOL !

    Et la Bachelot qui continue d'empoisonner l'antenne avec ses inepties , sans que l'un de vous réagisse efficacement ..

    C'est à rire ! pour ne pas pleurer !

    Une dernière interrogation:

    passerez vous mon commentaire ? ..

    une GG çà ne soit pas être flitrée 


                                                 BLOG DES GRANDES GUEULES

                                                  --------------------------------------------------------------


                                                     On  devient fou dans ce pays !!!

                                 Dans un INTERMARCHE  ( les mousquetaires ! ) .. 

Une dame fait ses courses .  Elle passe à la caisse , avec son caddie , et fait un chéque .  La caissière avait à disposition une liste de communes à refuser , dans le 93 .  Clichy !!!  manque de bol pour la dame !  figure sur la liste .  La dame est donc priée de se mettre sur le coté avec son caddie, le temps que des vigiles arrivent .  On lui rendra son chéque , et ils garderont le caddie plein , après un quart d'heure d'attente,  et s'être fait passer pour une voleuse , devant tout le monde !

                                              C'est la honte , et c'est illégal !!!  décidément , il est de ces patrons qui ne reculent devant rien !  qui se croient tout permis !! ... Ce super Marché  d'enseigne INTERMARCHE  devrait  être boycotté ! .. Espérons que son gérant , prendra une lourde peine .  la HALDE a été saisie ! .

                                            J'ai moi même été victime d'un patron de cette enseigne , qui sont des indépendants . On ferait bien,  avant de leur accorder la franchise INTERMARCHE ,  de vérifier plus sérieusement , à certains ,  leur conception de l'application des lois, et leurs façons d'appliquer le code du travail !

                                                                ----------------------------------------------

Publié dans RMC INFO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jojo la sodo 13/03/2008 19:32

Salut pingouin je viens de lire le commentaire que tu as envoyé aux gg un grand moment de radio, presque aussi fort que le premier pas sur la lune d'amstrong , pas le cycliste ni le musicien......Ce doit être déprimant d'éssayer d'amuser les gens quant on a pas d'esprit....Mais tu as raison l'important c'est de participer....Comme je sais que tu aimes bien les gars aux pseudos torride, bisous mon pingouin....

hi han 11/01/2007 15:13

salut mon pingouin ça c'est envoyer pourquoi tu ne vas vendre ta voiture à ces gens a qui ont refuse leur chéquier vol ou en bois????I l te payerons par chéque.......HI HAN ...

lucien 03/01/2007 22:44

ouais libre ,  mais il dépend quand même des pauvres cons de contribulables francais,  qui n'on pas les moyens de se payer une villa en suisse,  et qui ont fait sa fortune .  C'est surement pas les suisses , qui vont lui assurer la suite, dans ses revenus de vente de disques ,  en suisse, comme ailleurs , notre jojo, est un illustre inconnu !alors libre , oui,  à condition qu'il ne compte pas sur les français, qu'il a laissé tomber ,  ... espérons aussi qu'il paie le prix fort , quand il viendra dans une salle francaise  comme le stade de France , payée par le contribuable ! libre oui ...  mais de vivre sur ses arriérés ... et pas compter sur les francais pour lui acheter ses disques ! si on le boycottait  , il serait bien malheureux !!  le povre !Mais évidemment, il pense qu'il y aura toujours des cons ,  de francais qui achéteront ses disques !bah, on va lui enlever la carte vitale .. déjà çà de gagné !   je vois pas pourquoi, je paierais pour un exilé !

Archibald 01/01/2007 13:44

Je suis révoltée par les réflexions de la racaille politique et syndicale : le départ en Suisse de Johnny Hallyday continue d'agiter la classe politique. Ils atteignent le dernier degré du répugnant, eux qui sont responsables de la pauvreté en France, de la mort des entreprises, du chômage, des délocalisations, de la fuite des gens capables. Ces esclavagistes qui n'ont que les mots "citoyen" et "solidarité" à la bouche ne méritent même pas qu'on essaye de leur répondre ("citoyen": l'autre nom de l'esclave ; "solidarité" : l'autre nom du racket). La seule chose qu'on puisse regretter est que Johnny ne soit pas parti plus tôt et ait continué à nourrir de ses revenus l'insatiable Moloch franchouillard et la classe de parasites politiciens et syndicaux qui en dépend étroitement. Pars, Johnny, et ne te retourne pas ! Ce pays n'en vaut pas la peine. Tu es enfin libre.

krissolo 22/12/2006 15:41

Cette attitude envers les consommateurs est évidemment condamnable, et j'espère que le gérant aura droit à une peine autre que symbolique. Mais, concernant les hyper, il y a bien pire : l'attitude envers leurs fournisseurs avce les fameuses marges arrières faites pour générer encore plus profit mais aussi les pratiques envers les salariés qui ont droit à des CDD à répétition, à du temps partiel imposé, à des heure sup' imposées également ...