SDF le théme pour 2007

Publié le par Pingouin


En 2007 , ce sera l'insécurité , les SDF !  Tout le monde promet, et personne n'a jamais vraiment  rien fait !  Il a suffi d'une association des " enfants de Don Quichotte " et c'est parti ! Nos candidats signent tous la chartre de Nicolas Hulot , des Don Quichotte ! Curieux n'est ce pas ?
Et notre Nicolas , ministre-candidat , nomme un monsieur " sans papier" "SDF" pour étudier  la question ( Arno Klarsfeld ) , car en tant que ministre de la rue depuis 5 ans, il avait oublié d'y penser . IL faut dire qu'en 2002 , il n'y avait pas de SDF , ou presque pas .  Ils viennent juste d'apparaitre sous forme de tentes rouges, à la veille d'elections importantes !


Des fois Bayrou , n'est pas dépourvu de bon sens , il aurait dit ceci :

"Nicolas Sarkozy est là depuis cinq ans. En tant que ministre de l'Intérieur, il a la responsabilité de la rue et il n'a rien fait.

Puisque tout le monde pense que c'est un problème urgent et qu'on est tous d'accord, faisons-le tout de suite.

Passons des blablas aux actes. Prenons nos responsabilités."


Eh oui, il est temps de les prendre ,  même du coté des députés UDF , siégeant depuis 2002 , dans la majorité , qui,  si mes souvenirs sont bons n'ont jamais déposé de projet de loi, concernant les SDF .

Ah les tentes rouges !! quel effet çà peut faire , à la veille d'elections importantes !


Publié dans Actualités

Commenter cet article

le pinguoin 02/01/2007 20:30

Ma réponse a beau être succinte,  ( rien à voir avec un slogan ) elle est empreinte de réalisme ,  malgré la bonne volonté des associations que tu cites,  pour autant le gouvernement n'a jamais bougé,  au contraire , il s'est assis sur ces associations , qui faisaient le boulot à sa place .  Il se trouve qu'avec les don quichotte,  çà semble bouger du coté de nos politicards-candidats  ,  car ils utilisent une autre méthode , celle de les rendre visibles !!!   et de trouille, de honte , ils signent tous leur chartre ,  il y en a même , comme Sarko, qui vont régler les probléme  en 2 ans !  ... ce phénoméne ne s'est jamais produit , avec Emaus, ou autres , qui arrondissaient les angles...en traitant du cas par cas,  faire le boulot des pouvoirs publics, avec des collectes ..  de même que les restos ..Accepter le systéme .. être dedans.... réparer les dégats  au cas par cas .... ( pas du tout la même stratégie  ) .. tu ne peux pas dire le contraire !  Et archaique toi même !  car on ne voit rien d'original  dans tes propos !

Archibald 01/01/2007 20:43

Le Pingouin ta réponse, trés succinte, démontre le peu d'arguments que tu peux opposer au bon sens de nos propos;mais celà est habituel de la part de cette pensée archaique de gauche plus prompte à réciter des slogans bie appris que de réfléchir.

LE PINGOUIN 01/01/2007 13:10

votre probléme à droite , c'est que vous ne savez pas gueuler collectivement , parce que vous êtes trop individualistes, vous n'avez pas le culte de la manif de rue , Pour une fois on serait heureux de vous y voir, afin de vous compter, mais vous êtes trop pantouflards , et puis ce serait un comble pour vous , de faire ce que vous dénoncez toujours, le pouvoir de la rue . Sur les associations, personne ne conteste leur rôle , le probléme c'est qu'il est constaté , qu'il y a toujours autant de SDF , sinon plus . Alors, jeter un grand pavé dans la marre à la veille des élections, c'était pas si con , en effet, il n'y a que çà que pour se faire entendre ! donc bravo à don quichotte, qui réussit à faire peur à tous les candidats.. si bien de droite , comme de gauche . même Sarko, ministre de la rue depuis 5 ans fait de la démago !

Archibald 01/01/2007 12:02

En début de semaine dernière Catherine Vautrain a annoncé que le gouvernement débloquait 70 millions d’euros supplémentaire pour l’accueil des clochards et des sans-abri. Bien que cette aide n’apporte qu’une aide ponctuelle pour faire face à l’hiver, le gouvernement a montré depuis quelques années son efficacité dans la gestion des hébergements d’urgence. Les grandes associations qui travaillent depuis nombreuses années comme la fondation Abbé Pierre, l’association Cœur de Haltes, ou bien Xavier Emmanuelli fondateur du SAMU social sont satisfaites de ces aides, même si elles considèrent que cela n’est pas suffisant. Mais quelques associations ou mouvements plus durs se sont illustrés, en condamnant ces aides car “mal orientées“ (DAL) ou s’estimant “déçues“ (Les enfants de Don Quichotte). Depuis quelques jours on ne parle plus que de cette dernière association qui serait à la pointe pour l’aide aux pauvres et aux sans-abri. Alors que des associations viennent en aide aux sans-abri depuis plus de 40 ans (Fondation Abbé Pierre), on préfère donner le micro a une toute nouvelle association en lui donnant plus d’importance qu’elle en a. Car pendant que le Gouvernement ou des mouvements hébergent et nourrissent les plus pauvres, les enfants de Don Quichotte surfent sur la pauvreté pour faire leur promotion. Car pour l’instant leur seul fait d’armes c’est d’avoir mis 250 tentes le long du Canal Saint-Martin à Paris soit un investissement de 3200€. Or ces tentes accueillent certes des démunis mais aussi des gens qui n’ont pas de problème d’argent qui viennent passer une nuit dans le froid pour se donner bonne conscience. Quel est l’apport pour les sans-abri ? Pourquoi médiatiser cette association plus qu’une autre ? Alors qu’elle se réclame apolitique, ces enfants de Don Quichotte voient tous les candidats venir à eux et en particulier la Mère de tous les français Marie-Ségolène. Ne nous y trompons pas : sous leurs dehors d’apolitisme ces enfants de Don Quichotte roulent pour la gauche. En effet pourquoi lancent-ils leur action la veille des présidentielles, et pourquoi s’attaquent-ils au gouvernement de droite alors que la situation des sans-abri a été largement améliorée pendant les gouvernements Raffarin et Villepin par rapport à la période du gouvernement du Constipé ? Enfin rappelons que leur campagne très parisiano-parisienne va s’étendre dans toute la France. Elle a déjà commencé à Orléans et Aix-en-Provence (comme par hasard que des villes de droite) où une dizaine de tentes ont été plantées. Surprise à Orléans, seulement deux tentes sont utilisées et il y a plus de militants que de sans-abri. Le Maire fait remarquer que tous les sans-abri d’Orléans sont accueilli depuis longtemps dans des foyers. Et à Aix se ne sont pas les plus démunis qui campent mais les militants d’extrême gauche qui ont transformé le campement en camp alcoolo-politica-cyno-gaucho. Les médias ont encore prouvé que c’est celui qui gueule le plus fort qui a raison. Alors gueulons tous ensemble !!!