Nos élus au Parlement . combien gagnent-ils ?

Publié le par Pingouin

     Nos représentants devraient logiquement tous payer l' ISF

En effet ,  si avec de tels salaires et priviléges , ils n'ont pas un patrimoine dépassant le seuil de 750 000 Euros   , alors je ne comprends rien  ! Enfin si je comprends mieux !! S' ils ne savent pas gérer leur propre argent comment voulez qu'ils gèrent l'argent de l'Etat !!! ? ? !!!

     Messieurs, Mesdames les politiques que faites vous de votre Argent ?? !!! et  celui de l'Etat

                             CE QU'ILS GAGNENT VRAIMENT !


LE DEPUTE .

Il perçoit 21434 euros par mois (140 609 francs):

A) à titre personnel, le député empoche au moins 12 881,39 euros, ( 84 501 francs).

dont indemnités parlementaires brutes de 6.769,39 euros (incluse une indemnité de fonction de 1 340,44 euros non imposable).
- dont indemnités de frais de mandat de 6.112 euros (non imposable) B) crédits collaborateurs (1): 8.553 euros.

LE SENATEUR,

Il perçoit 21 420 euros par mois (140 518 francs):

A) à titre personnel, le sénateur empoche au moins 13 219,65 euros (86 720 francs).

dont indemnités parlementaires brutes de 6.769,39 euros (incluse une indemnité de fonction de 1 340,44 euros non imposable).
- dont indemnités de frais de mandat de 6.450,26 euros (non imposable).

B) crédits collaborateurs (1): 6894,51 euros et subvention mensuelle groupe politique: 1.306,36 euros

(1) Un parlementaire peut recruter y compris des membres de sa famille (épouse, enfants, proches parents, etc.). Une bonne partie d?entre eux ne s?en privent pas...

A ces montants s?ajoutent de nombreux autres avantages ou « facilités »: a) frais de transport gratuits,

b) téléphone et courrier gratuits,

c) internet gratuit,

d) frais d?hôtel remboursés 100 euros (656 francs) par jour, etc.

d) le député bénéficie de prêts immobiliers, jusqu?à 76 225 euros (500 000 francs) à des taux dérisoires: 2% sur 10 ans.

e) le sénateur bénéficie d?emprunts immobiliers jusqu?à 152 000 euros (1 million de francs) à un taux ridiculement bas de 3% sur 18 ans.

f) allocation mensuelle d?aide au retour à l?emploi: 5.257,78 euros. A l?instar du système prévu pour les anciens ministres, les anciens députés non réélus aux élections générales peuvent prétendre jusqu?à l?expiration du sixième mois qui suit la fin de la législature à une allocation d?aide au retour à l?emploi qui leur assure, compte tenu des rémunérations d?activité ou de retraites qu?ils perçoivent par ailleurs, un revenu brut mensuel égal à l?indemnité parlementaire de base. Cette allocation est ensuite réduite progressivement.

une retraite à taux plein après 20 ans de cotisations seulement. Un député peut prendre sa retraite à 55ans. Cette pension est cumulable avec les autres retraites.

50% des revenus des parlementaires échappent à l?impôt.


                        Source ; site "vive la liberté". http://vive.laliberte.chez-ali... (Sources: Budget 2005 des assemblées parlementaires. Contribuables Associés. Assemblée nationale. Sénat. Enquête NCO 1997)



                                 Autre tableau avec chiffres comparables ! 

                                                             ( rapport du député Dosiére )

REMUNERATIONS DES DIRIGEANTS ET PARLEMENTAIRES FRANCAIS
Fonction

Traitement
(brut/mois)

Indemnités
(brut/mois)
Plafonds
Avantages en nature
Député
6 857,66 € Frais de mandat : 6 192  €
Crédit mensuel pour la rémunération de 1 à 5 collaborateurs : 8 784 €
(si la somme n'est pas totalement utilisée le député peut récupérer le reste ou le remettre à son groupe politique)
Plafonnement des indemnités liées à un mandat local depuis 1992 : 2 663,17 € par mois Accès gratuit au réseau SNCF (1ère classe)
Quotas de déplacements aériens
Mise à disposition d'un parc automobile
Lignes téléphoniques et courrier
Allocation d'aide au retour à l'emploi pendant 6 mois pour assurer un revenu brut mensuel égal à l'indemnité parlementaire de base
Prêts d'aide au logement
Sénateur
6 857,66 €

Indemnité représentative de frais de mandat : 6 027.30 €
Subvention pour recruter de 1 à 3 assistants (2 328,14 € mensuels prévus par assistant)
Subvention mensuelle aux groupes politiques : 1 330,02 € par sénateur

Plafonnement des indemnités liées à un mandat local depuis 1992 : 2 663,17 € par mois

Accès gratuit au réseau SNCF (1ère classe)
Bureau individuel
Ordinateur, internet, 4 lignes téléphoniques, courrier
Quotas de transports aériens
Prêts d'aide au logement...

Ministre
13 471 € Allocation mensuelle pour frais d'emploi définie par le Premier ministre (elle est au moins égale à l'indemnité représentative de frais de mandat des parlementaires, soi 6 037,30 €) Plafonnement des rémunérations et des indemnités des fonctions locales :
1,5 fois le traitement ministériel.
Accès gratuit au réseau SNCF (1ère classe)
Quotas de déplacements aériens
Mise à disposition d'un parc automobile
Dépenses téléphoniques et courrier
Voiture de fonction et chauffeur
Logement de fonction ou prise en charge par l'Etat d'un logement d'une superficie maximale de 80 m² plus 20 m² par enfant à charge...
Secrétaire d'Etat
12 124 € Allocation mensuelle pour frais d'emploi définie par le Premier ministre (elle est au moins égale à l'indemnité représentative de frais de mandat des parlementaires, soit 6 037,30 euros €) Plafonnement des rémunérations et des indemnités des fonctions locales :
1,5 fois le traitement ministériel
Accès gratuit au réseau SNCF (1ère classe)
Quotas de déplacements aériens
Mise à disposition d'un parc automobile
Dépenses téléphoniques et courrier
Voiture de fonction et chauffeur
Logement de fonction ou prise en charge par l'Etat d'un logement d'une superficie maximale de 80 m² plus 20 m² par enfant à charge...
Premier ministre
20 206 € Allocation mensuelle pour frais d'emploi définie par le Premier ministre (elle est au moins égale à l'indemnité représentative de frais de mandat des parlementaires, soit 6 037,30  €) Plafonnement des rémunérations et des indemnités des fonctions locales :
1,5 fois le traitement ministériel.

Accès gratuit au réseau SNCF (1ère classe)
Quotas de déplacements aériens
Mise à disposition d'un parc automobile
Dépenses téléphoniques et courrier
Voiture de fonction et chauffeur
Logement de fonction à Matignon
Résidence secondaire (la Lanterne à Versailles dans les Yvelines, et le Château de Champs-sur-Marne)

Président de la République
6 594 € Budget annuel de l'Elysée voté par l'Assemblée nationale   Transports aériens du Président et de ses ministres : 2 airbus A 319 CJ, 2 Falcon 900, 4 Falcon 50
Résidences secondaires (Marigny, Rambouillet, Souzy-la-Briche, fort de Brégançon…) chasses élyséennes
Source : Assemblée nationale-Sénat-Rapport du député René Dosière/2005


                                             LINTERNAUTE

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article

le sarkologue 01/02/2007 21:36

Ce qui revient à dire que les gens qui votent l'impôt ne le paient pas.

jps 21/01/2007 11:02

interessant