Pléonasmes , Oxymores, mensonges.

Publié le par Pingouin

                              SARKOZY CHAMPION TOUTES CATEGORIES

OXYMORES - ANTILOGIES


La France d'après .. RUPTURE TRANQUILLE

Connaissez vous une chose qui rompt tranquillement ?  Ou çà casse ou çà tient !  et quand çà casse, c'est la rupture !  Evidemment, Sarkozy qui n'en est pas à une contradiction près,  a voulu rajouter ce qualificatif, pour apparaitre plus rassurant !  car au départ, c'était la rupture ! .. Mais quand est il de cette rupture ?  ( tranquille ou pas tranquille ) ..
Tout d'abord, en préalable , il est bon de rappeler que celui qui parle de rompre , fait partie intégrante d'un gouvernement qui est en place depuis 2002 !  il en est numéro 2 , ministre d'Etat , et chef du parti qui dispose de la majorité à l'Assemblée .On se demande pourquoi il prône la rupture ,  celà voudrait dire  qu'il a pensé plein de chose depuis qu'il est payé par les Français , en qualité de ministre , et qu'il n'a voulu rien faire , depuis 2002 !  Il n'a donc pas travaillé pendant 5 ans !  c'était un emploi fictif ???  son poste de ministre d'Etat ?  Il a été aussi ministre du Budget !  là non plus il n'a fait aucune réforme , de ce qu'il prétend faire demain ! Pourquoi ?
Pourquoi il n'a pas fait hier , ce qu'il prétend faire demain ??  Non seulement il était Numéro 2 , mais il était aussi le chef des députés majoritaires à l'ASSEMBLEE ,  il aurait pu faire voter toutes les lois qu'il voulait !

LE VRAI CHEF C'ETAIT LUI  DEPUIS 2002 !

Ce n'est pas moi qui le dit, c'est Chirac lui-même ! Notre président de la République !
N'est ce pas Chirac qui a dit lui même en 2002  ,  si un chef de parti entre au gouvernement ,  Il n'y a plus besoin de premier ministre ..( au moment ou l'entrée de Sarkozy au gouvernement se posait ).. n'empêche qu'il y est entré quand même , villepin devenant ainsi un premier ministre de facade.

Donc vous voyez , depuis 2002 il aurait pu tout faire de ce qu'il dit aujourd'hui !  Nous avons perdu 5 ans !  et nous l'avons payé à rien faire !

CECI DIT ,  C'est quoi sa rupture ??  Si vous observez bien , de la rupture , il n'y en a pas , et il n'y en aura pas ,  ceux qui parlent de la France d'après ,  ce sont tous ceux de la France de maintenant,  celle qui a demarré en 2002 ! 

IL SONT VENUS........ ILS SONT TOUS LA .... LA MAMA ! 


Vous la connaissez la chanson ? ..Beh ...vérifiez donc !   qui était au grand show , pour présenter la France d'après ?  

Il y avait notre Sarkozy , ministre d'Etat , de Intérieur ,  du Budget  depuis 2002
Il y avait  notre Sinistre Fillon ,  conseiller de SarKo ,  ministre du social ,  bien connu en qualité de casseur du code du travail , l'artisan de la mauvaise réforme des retraites !
Il y avait notre ancien premier ministre notre Jovial Raffarin !!!  reconverti sénateur !  le champion des mesures anti-sociales , celui qui a voulu réformer l'ASS des chômeurs !  celui qui n'écoutait personne , l'admirateur de notre Jojo national
 

Il  y avait aussi M.A.M. Ministre des armées, célèbre pour l'odyssée du Clémenceau !   Il y avait aussi Juppé , un ancien de la vieille !  Villepin , bréve apparition, mais venu quand même !  et j'en passe !  sans parler de tous les députés qui ont voté sans broncher  toutes les lois du gouvernement actuel , de la France de maintenant ! et qui voudraient nous faire croire qu'ils seront des " nouveaux perdreaux " en 2007 ! ou qu'ils vont changer ? nous faire de la rupture ? du changement ? 

Bref , il y avait pratiquement tout le gratin de la FRANCE D'AUJOURD'HUI ! ( Sarko compris ) .. et sans se poser la moindre question ! ..Ils auraient pu au moins se poser celle là :  "  Si Sarko parle de la France d'après , c'est que celle que nous conduisons tous aujourd'hui , n'est pas bonne ! " un aveu d'échec !   Ca ne les pas empêchés de venir applaudir le " nouveau messie " ! ... En fait,  ils savent bien qu'il n'y aura pas de France d'après !  ce sera  la continuité !  ILS SONT VENUS , ILS SONT TOUS LA !  ET ILS CONTINUERONT , DANS LA FOULEE ,  L'OPERATION DE SAPE DE LA FRANCE , qu'ils n'ont pas eu le temps de finir !   CE SONT LES HOMMES DE LA CONTINUITE , PAS DE LA RUPTURE !  QUELLE RUPTURE ?? CE SONT LES MEMES !  La rupture , elle s'est passée en 2002 ! avec tout ce qu'on constate depuis !  Augmentation de la dette , du chômage , de la délinquance , de la précarité ! .. et ils vont poursuivre ! 

PLEONASMES !

TRAVAILLER PLUS POUR GAGNER PLUS !

Il fallait la trouver la formule ! ( sans trop se creuser la tête ! )  qui travaille plus gagne forcément plus ! heureusement !

Sarkozy nous prend pour des débiles !  C'est ainsi qu'il veut faire augmenter le pouvoir d'achat des français !  ciblant du même coup les 35 H  qui seraient néfastes ! ( on se demande même pourquoi, si c'était la catastrophe ,  elles n'ont pas été purement et simplement abrogées en 2002 ! )

Sarkozy veut nous faire croire que dans une entreprise, c'est le salarié qui décide de travailler plus ( pour gagner plus ) ! si c'était vrai , çà se saurait ! et une bonne partie des caissiéres des Hypermarchés ne seraient plus à temps partiel !  de plus ,  Sarkozy , encore une fois trompe les français, en faisant la confusion volontaire entre horaire légal , et horaire effectif !  Aucune loi, dans ce pays , même sous les 35 H,  n'interdit à un patron de proposer à ses salariés de travailler plus !  A ce que je sache , les heures au delà de l'horaire légal ( 35 H)  c'est permis ! c'est déjà permis ! il n'invente rien de nouveau !  Non seulement, les heures sup , c'est permis, mais Fillon , dans sa loi d'assouplissement en a augmenté le volume ( 220 H )  Et en matière de pouvoir d'achat , ils ont repoussé la majoration de 10% jusqu'en 2008 ! ( pour les moins de 20 salariés )  alors qu'ils pouvaient la mettre à 25 %  , dans la foulée ! Et ils osent parler de pouvoir d'achat !

Mais ce n'est pas tout !  Ce slogan a un effet pervers sur l'emploi !  Il dissuade les patrons d'embaucher , d'autant qu'il veut supprimer les charges sur les heures sup !  Un patron préférera faire une heure de plus ( allégée )  à 8 salariés , que d'en embaucher un autre qui fait 8 H ( non exonérées ) à lui seul !  En fait il veut faire travailler plus, ceux qui travaillent déjà ! mais il ne veut pas faire travailler plus de Français !   c'est çà aussi " sa conception de revalorisation du travail " !

Pour mémoire les 35 H ont créé 350 000 emplois ! et de source UMP !


Tropicalboy

 lire_la_suite78 sarkozix.

 


Sarkozy et la fiscalité .Promesses intenables, solutions dérisoires,  injustices sociales

Nicolas Sarkozy vient d’avancer ses propositions en matière de fiscalité. Elles révèlent une amnésie par rapport au bilan de la droite et confirment des choix marqués par l’injustice.

I) Une amnésie sur le bilan gouvernemental

Nicolas Sarkozy oublie le bilan du gouvernement dont il est le numéro deux depuis 2002 :

• la croissance et le pouvoir d’achat ont été divisés par deux : 1,5 %/an, contre 3 % entre 1997 et 2002 ; la majoration des heures supplémentaires au-delà de 35 heures hebdomadaires a été baissée de 25% à 10% ;

• les comptes publics ont été lourdement dégradés : + 300 Mds € de dettes depuis la mi-2002 ;

• le commerce extérieur est historiquement déficitaire : - 30 Mds € en 2006 (- 26,5 en 2005), alors que la France dégageait encore des excédents en 2002 ;

• l’emploi a stagné : la France a créé dix fois moins d’emplois (38 000/an) que sous la précédente législature (360 000/an);

• la précarité s’est développée : la part des CDD et de l’intérim représente 78 % des intentions d'embauche en 2006, contre 35 % en 2000 ;

• les prélèvements obligatoires ont augmenté : ils sont passés de 43,1 % à 44 % du PIB, soit une ponction supplémentaire de 17 milliards d’euros par an depuis 2005;

• les inégalités se sont accrues :

– l’impôt sur le revenu a été massivement baissé au profit des catégories les plus aisées : 70 % des baisses de l’impôt sur le revenu ont bénéficié aux 10 % les plus aisés ;

– le bouclier fiscal à 60 % a permis à 17 000 foyers fiscaux imposables à l’ISF de bénéficier d’une baisse de 350 millions d'euros, soit 20 600 euros en moyenne par an ;

– la réforme de l’ISF (exonération de 75 % de la valeur des actions) a permis par exemple au détenteur d’un patrimoine de 15 millions d’euros d’acquitter 100 000 euros d’ISF en moins par an.

II) Un programme injuste : donner de l’argent à ceux qui en ont déjà le plus

Les dernières propositions de Nicolas Sarkozy ne marquent pas une rupture avec cette politique, mais bel et bien son prolongement et son accentuation :

1. Baisse de l’ensemble des impôts, taxes et cotisations de 70 milliards d’euros

Cette promesse est injuste et démagogique :

• injuste : elle repose sur des coupes dans les dépenses publiques prioritaires (non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite) ou sur la création de nouveaux prélèvements injustes (institution d’une franchise de soins) ;

• démagogique : fidèle à la technique chiraquienne, Nicolas Sarkozy promet de baisser les prélèvements de 68 milliards d’euros, tout en réduisant les déficits et la dette sans affecter les dépenses prioritaires : promettant tout, il ne tiendra rien.

• dangereuse : avec une telle baisse des prélèvements obligatoires, la dette publique s’envolerait de nouveau, réduisant d’autant les capacités d’actions de l’État.

2. Suppression totale des cotisations sociales et de la fiscalité pesant sur les heures supplémentaires

Cette mesure, au coût de 4,6 milliards d’euros par an, serait très préjudiciable à l’emploi, dès lors qu’il deviendrait plus intéressant financièrement pour l’employeur d’imposer des heures supplémentaires que d’embaucher. C’est tout le contraire d’une politique de création d’emplois et de valorisation du travail.

3. Fin des droits de successions

Cette mesure favoriserait les 20 % de Français les plus aisés, qui sont les seuls à acquitter des droits de successions : le patrimoine d’un personne avec trois enfants est aujourd’hui exonéré de droits de succession en ligne directe si sa valeur est égale ou inférieure à 226 000 euros ;

4. Abaissement à 50 % du bouclier fiscal

Cette mesure coûterait entre 2 et 3 milliards d’euros par an à l’État et signerait la mort de l’ISF. Elles reviendrait en pratique à exonérer totalement la quasi totalité des redevables à l’ISF du paiement de l’impôt, puisque seuls les patrimoines supérieurs à 6 millions d’euros resteraient imposables. Cette mesure, dédiée aux 350 000 foyers qui disposent d’un patrimoine supérieur à 1,2 millions d’euros, favoriserait la rente et non le travail.

     Avec Nicolas Sarkozy, l’argent va à l’argent !

                                                                                                                                          


 


Publié dans Revue de presse

Commenter cet article

le pingouin 04/02/2007 12:11

ah bon, bein dis moi  :-)j'ai voulu cibler ici quelques aspects , je sais qu'il y en a d'autres , il y en a tellement qu'on ne sait plus par ou commencer .  Si t'as un scoop que personne ne sait , ou n'a jamais développé sur lui,  c'est le moment , ne te géne pas  :-)

hi han 03/02/2007 22:36

Salut mon pingouiné moi si je devrais m'en prendre à sarko je ferais pas comme toi ....Y a plein de truc que tu ne vois pas c'est dommage ...