Magouilles . tromperies. camoufflages. Silences.

Publié le par Pingouin




                                     Des silences étranges !



Dans son édition du 7 mars, le Canard publie cette fois, des éléments extrêmement précis sur l'appart à Sarko , laissant supposer que des infractions graves auraient été commises .  Celles ci pourraient correspondre  à  " Abus de biens sociaux " ..."  prise illégale d'interêt ".." corruption passive " .. ou " trafic d'influence " .. Et pourtant on note une indifférence de la justice  qui pourrait
ouvrir une enquête préliminaire ou une information judiciaire. Eh bien non ! La chancellerie se refuse à tout commentaire. Pour l'heure, le parquet de Nanterre, compétent, ne compte guère agir...Bizarre  non ? Ce fut pourtant le cas en 1995, quand Le Canard enchaîné révéla une affaire de caisse noire impliquant le CDS. Le garde des sceaux, Pierre Méhaignerie, responsable du CDS, ordonna au parquet de Paris l'ouverture d'une enquête préliminaire.
A Noter aussi Le silence de la gauche. L'opposition a fait preuve de retenue dans l'affaire. Bizarre aussi !
Sarkozy ferait -il si peur ??
                                                  LE MONDE vous en dit plus



C'est assez embarassant , quand on s'aperçoit que le chômage est supérieur au niveau de 2002 ! ...
NON SEULEMENT ILS CAMOUFLAIENT LES VRAIS CHIFFRES
DU CHOMAGE ( ne communiquant que la Catégorie 1 alors qu'il y en a 8 )  MAIS EN PLUS , ILS REDUISAIENT ARTIFICIELLEMENT LA CATEGORIE 1 ( celle qu'ils prennent en compte )

En fin de mandat présidentiel le chômage est supérieur à celui d'avril 2002 .Deux administrateurs de l'INSEE dévoilent les méthodes qu'a employées le gouvernement pour faire disparaitre 200 000 chômeurs des statistiques. Sans cette manipulation, le chiffre du chômage s'établirait à 9,5% et serait donc supérieur au 9% d'avril 2002 en début du mandat de Jacques Chirac.
( A noter que les 9,5 % dont il est question ne prennent en compte que la seule catégorie 1 ! )

                           CONTRE INFO

                         
ACTU CHOMAGE


 LES VRAIS CHIFFRES (  les 8 CATEGORIES  )  ...    4,5 millions de chômeurs

Aujourd’hui, la catégorie 1 ne représente donc plus que 57% des chômeurs. Quand, en 2005, le chômage officiel s’élève en moyenne à 2.419.000 personnes (catégorie 1), soit 9% de la population active, il ignore 1.421.000 chômeurs des catégories 2, 3, 6, 7, 8, et 404 000 DRE. Le «vrai» chiffre du chômage est donc de 4.244.000, soit 15% de la population active. Et sans compter la moitié des RMistes ( non inscrits à l'ANPE ) ..

                         
   Chômage officiel et chômage réel


                                VILLEPIN


..            BORLOO

 
     MENTEURS !!!


 

               EN AVRIL 2007 FAITES CONFIANCE A LA DROITE
                     VOTEZ  UMP !  VOTEZ UMP !  VOTEZ UMP !
                      Union des Menteurs Professionnels 

                                 

Sarkozy

     Hier sur la 2 !  fin de la " calmitude "

LA NATURE REPREND TOUJOURS SES DROITS


Jacques Chirac          ON PLACE LES COPAINS .

                   Pour eux, il n'y aura pas d'ANPE !

   Et Chirac partira avec 31 000 euros de retraite par mois .

             OUI A LA REFORME DES REGIMES SPECIAUX !


Seigneurs du CAC 40 : Les Goinfres de Patrick Bonazza (Éditions Flammarion).

Patrick Bonazza s'est penché sur le cas de ces grands patrons d'entreprises du CAC 40 ou de multinationales qui défraient régulièrement la chronique lorsque sont révélés les montants de leurs rémunérations. Parachutes dorés, salaires faramineux, retraites chapeau, stock-options gargantuesques, primes exceptionnelles, plus-values scandaleuses, les revenus de ces patrons gloutons atteignent des sommets qui dépassent souvent l'imagination du simple salarié français moyen. De Daniel Bernard (Carrefour) à Philippe Jaffré (Elf Aquitaine) en passant par Laurence Danon (Le Printemps), Igor Landau (Sanofi / Aventis), Patrick Le Lay (TF1), Jean-Marie Messier (Vivendi), Noël Forgeard (EADS), Jean-Marc Espanoux (Accor), Lindsay Owen Jones (L'Oréal), ou encore Henri de Castries (Axa), c'est une grande partie de l'establishment français des affaires -- le mieux payé de tous les pays européens -- qui est passé au crible.

Goinfre entre les goinfres, Antoine Zacharias est l'exemple type du grand patron qui ne pense qu'à s'en mettre plein les poches le plus vite possible. Ex-président du groupe Vinci, entreprise leader mondial du BTP, son salaire était de 4,3 millions d'euros, sa prime de départ fixée à 13 millions, sa retraite à 2,2 millions et son portefeuille de stock-options évalué à 173 millions. Pour le simple rachat des Autoroutes du Sud, il n'a pas hésité en plus à s'octroyer une petite prime personnelle de 8 millions. Contraint à la démission après le scandale provoqué par ses exigences, il réclame aujourd'hui encore 81 millions d'euros d'indemnité à Vinci.

Autre exemple, celui de Daniel Bernard qui a refusé d'augmenter de 2% les employés de Carrefour et en a licencié mille tout en accumulant pour lui-même 171 millions d'euros, plus 38 millions d'euros de prime de départ pour faire bonne mesure. De même pour l'emblématique J6M -- Jean-Marie Messier Moi-Même Maître du Monde -- qui, en 2002, a laissé Vivendi au bord de la faillite tout en augmentant grassement son salaire (5,6 millions d'euros) et en réclamant 20,5 millions de dollars pour démissionner. Patrick Bonazza livre bien entendu des chiffres qui donnent le vertige tant ils sont démesurés, mais il détaille également les grenouillages et autres accords secrets conclus dans les coulisses des conseils d'administration où se fixent les rémunérations.

En pleine campagne présidentielle, on notera que nombre de ces goinfres qui gagnent en moyenne chaque mois plus de 300 fois le SMIC (fixé lui à 1254.28 euros brut) sont des amis et soutiens politiques du candidat des priviligiés redevables de l'Impôt sur les grandes fortunes (ISF), le très néolibéral Nicolas Sarkozy -- dont au passage on attend toujours de voir la feuille d'impôts qu'il avait promis de rendre publique --, et que tous sont bien entendu activement défendus par Laurence Parisot, présidente du Medef et 276e fortune de France, qui estime que les rémunérations doivent être liées aux performances des grandes entreprises.

Seul problème, plusieurs de ces grandes entreprises ne sont pas véritablement performantes et l'argent touché par leurs dirigeants est totalement déconnecté de la réalité sociale. Bien souvent les sommes extravagantes octroyées au PDG par des actionnaires qui eux aussi veulent toujours plus de dividendes, sont données à seule fin de rendre l'entreprise encore plus profitable au détriment de l'investissement et des employés. Dans de nombreux cas, ces fortunes sont données tout simplement pour récompenser un patron qui a pour mission de réduire le salaire des employés, voire même d'effectuer des plans de licenciement.
Patrick Bonazza est journaliste. Il est actuellement rédacteur en chef de la rubrique Économie du magazine Le Point, après avoir travaillé à L'Express et au Nouvel Observateur. Outre Les Goinfres , il est notamment l'auteur de
Eurotunnel (1996) et Précarité, chômage, exclusion : La France en panne  (2006) (à paraître le 9 mars).

                                 La république des lettres


           
    SARKOZY FAIT SES DEBATS PARTICIPATIFS ELECTORALISTES

                                                   


                Aux viticulteurs : " Je suis favorable à de la pub pour le vin "

                 A chaque radar , il pense ajouter un distributeur d' ETHYLOMETRES ALCOTEST


Publié dans Revue de presse

Commenter cet article

Aur鬩e Champion 01/04/2007 18:26

Aurélie a dit...
Urgence : signez le manifeste de résistance face à la manipulation des médias par Sarkozy; Je suis une jeune centriste mais j'invite tous les gens de droite et de gauche qui défendent la démocratie et la liberté d'expression à signer cette pétitionRendez-vous sur mon blog http://revolution-orange.over-blog.comou surhttp://www.resistance-pacifique.org/

sky roza 30/03/2007 00:00

"Politiciens partout justice nulle part"
Ne votez pas pour des guignols qui ne vous représentent pas...
participez à la fondation d'une démocratie !

Proposition.
Renverser le gouvernement le 23 Avril si il est d'extrème droite :Sarkozy, Le Pen, De Villiers...
http://www.blogg.org/blog-60628.html

krissolo 09/03/2007 19:33

Salut,
Comme toujours un article très fouillé, très dense, qui nécessite de s'arrêter un peu pour lire, pour sourire parfois et aussi pour refléchir. Merci tout particulièrement pour la référence du livre "les goinfres", c'est édifiant.
Bonne soirée à toi. @ + ...